Un bébé de 7 mois à subit des morsures humaines au visage, les parents sont en garde à vue !

Vendredi 22 juillet, un bébé de 7 mois a été transporté aux urgences pédiatriques du CHU de Nîmes (Gard) après avoir été mordu au visage. Selon les premières informations, les morsures pourraient être d’origine humaine.

Un bébé de 7 mois a été transporté à l’hôpital après avoir été mordu profondément au visage. Les morsures pourraient être d’origine humaine et les parents ont été placés en garde à vue.
Un petit bébé garçon de 7 mois a été admis aux urgences pédiatriques du CHU de Nîmes dans le Gard pour des morsures profondes au visage. Selon France 3, le petit garçon souffrait de multiples plaies sur les joues et a été rapidement pris en charge par le service des urgences pédiatriques. Si ses jours ne sont pas comptés, les morsures ont intrigué les médecins.

Un bébé de 7 mois mordu au visage

bébé de 7 mois

Un signalement a été effectué et le parquet de Nîmes a ouvert une enquête sur l’origine des morsures du bébé. Médecins et enquêteurs pensent que les morsures pourraient être humaines.

J’attends la confirmation de l’expertise médicale. Si elle est positive, compte tenu de l’âge de la victime, nous orienterons nos investigations vers des membres de la famille ou des amis très proches, a déclaré le procureur de la République de Nîmes, Eric Maurel, pour France 3 Occitanie.

Les parents entendus et placés en garde à vue
Face à ces soupçons, les enquêteurs ont entendu les parents et les ont placés en garde à vue. Ils ont toutefois été remis en liberté le temps que l’enquête progresse. Selon le Midi Libre, le couple et son bébé étaient hébergés chez d’autres personnes.

Si vous êtes victime ou témoin de maltraitance d’enfants, vous êtes invités à appeler le numéro d’urgence 119, disponible 24h/24 et 7j/7. Selon le site du gouvernement, la peine encourue en cas de maltraitance d’un enfant varie en fonction de la gravité de l’acte et de l’âge du mineur. Les violences commises par les parents peuvent entraîner une peine de 5 ans d’emprisonnement et 75 000 € d’amende.

Variole du singe : un cas confirmé en Espagne chez un bébé de 7 mois dont les parents avaient été infectés.
Les trois membres de la famille ont reçu le vaccin.

La Direction générale de la santé publique de la Communauté de Madrid a confirmé un cas de Variole du singe chez un bébé de 7 mois dont les parents avaient été infectés par le virus.

Les trois membres de la famille ont reçu le vaccin et sont en bonne santé, bien que le bébé soit maintenu en isolement à la maison, précise le communiqué.

Un cas particulier
Le ministère de la santé a souligné qu’il s’agissait d’un cas spécifique en raison de la coïncidence de l’infection chez les parents du bébé et du fait que la transmission a eu lieu pendant leurs soins.

À ce jour, le ministère de la santé a détecté 1 577 cas de Variole du singe en Espagne. Cette semaine, il a également commencé à administrer le vaccin pré-exposition contre la Variole du singe aux personnes âgées de 18 à 45 ans qui ont des pratiques sexuelles à haut risque et qui répondent aux critères cliniques établis.

Source
Crédit photo : Capture d’écran

%d blogueurs aiment cette page :