Une petite fille de 4 ans disparue en 2019 retrouvée sous les escaliers de la maison !

La fillette n’avait pas été vue depuis 2019. Heureusement, la police l’a retrouvée vivante le 20 février 2022, cachée sous un escalier dans le sous-sol de la maison de son grand-père à Saugerties, au nord de l’État de New York.

Paislee Shultis, une petite fille américaine de 4 ans, a été retrouvée vivante sous les escaliers d’une maison. Lisez l’histoire complète.
Les policiers se sont rendus dans une résidence de la ville après avoir reçu des informations, comme le rapporte NBC News. Ils ont fouillé la majeure partie de la maison, mais il n’y avait aucun signe de la jeune fille.

Paislee Shultis

C’est alors qu’un enquêteur a été assez curieux pour inspecter l’escalier du grand-père de Paislee Shultis, qui mène à l’étage.

La police a vu les pieds de la fillette

Nos agents ont retiré plusieurs planches de bois et c’est là qu’ils ont vu les pieds de l’enfant. Après avoir enlevé plusieurs autres marches, la fillette et son ravisseur ont été découverts. L’espace était petit, froid et humide, a déclaré la police dans un communiqué.

petite fille disparue maison

Enlevée par ses parents biologiques
Lorsque la petite fille a disparu à l’été 2019, la police avait soupçonné ses parents, qui n’en avaient pas la garde. Cependant, faute de preuves, ils n’ont pas pu les inculper.

Selon les médias américains, le grand-père a déclaré à la police qu’il n’avait pas vu la fillette depuis 2019. Qu’il n’avait aucune idée qu’elle était retenue sous les escaliers. L’endroit servait de chambre à coucher, selon le détective Erik Thiele, qui était chargé de retrouver Paislee.

petite fille maison

La police a déclaré que la jeune fille était en bonne santé et avait été remise à son tuteur légal. Les parents biologiques, qui n’avaient plus la garde de leur fille, ont été arrêtés.

Depuis son enlèvement, la jeune fille a été retirée de l’école. Elle n’avait pas non plus vu sa sœur. Elle a été immédiatement rendue à sa famille d’accueil.

Kimberly Cooper et Kirk Shultis Jr, les parents biologiques de Paislee, sont accusés de ne pas avoir respecté leur droit de garde et d’avoir mis en danger la vie d’autrui, tout comme son grand-père Kirk Shultis, qui a assuré à la police qu’il n’avait aucune information sur sa disparition.

 

Selon People, les accusés, qui ont été libérés, doivent comparaître devant le tribunal le mercredi 16 février. Ils ont également reçu une ordonnance restrictive contre leurs filles.

Garçon enlevé

Mao Yin avait deux ans lorsqu’il a été enlevé à la sortie d’un hôtel de Xi’an, dans le centre de la Chine, et vendu à un couple sans enfant dans la province voisine du Sichuan (sud-ouest).

Le jour où l’on a retrouvé ses parents biologiques a tenu du miracle. Mais c’est maintenant chose faite. L’homme, aujourd’hui âgé de 34 ans, a pu les rencontrer, dans une séquence émotionnelle, illustrée par cette photo ci-dessous.

Je ne veux plus qu’il nous quitte. Je ne le laisserai plus nous quitter, a déclaré sa mère biologique Li Jingzhi lors des retrouvailles, tenant fermement la main de son fils, qui ignorait son enlèvement et l’existence de ses parents biologiques.

Ces retrouvailles ont été rendues possibles grâce au travail de la police. Sur la chaîne publique CCTV, Li Jingzhi a déclaré avoir quitté son emploi après la disparition de son fils et avoir distribué plus de 100 000 avis de recherche. Cela n’a pas porté ses fruits.

En avril, la police a reçu un rapport selon lequel un homme du Sichuan avait acheté un enfant dans les années 1980 autour de Xi’an. Une pratique courante à l’époque, en raison de la politique de l’enfant unique, qui a été abandonnée en Chine en 2015.

maison

Grâce à une technique de reconnaissance faciale permettant de vieillir artificiellement une photo d’enfance de Mao Yin, avant de la comparer à la base de données nationale des photos d’identité judiciaire, la police a pu retrouver sa trace dans la province du Sichuan. Où il dirigeait une entreprise de décoration intérieure.

Finalement, un test ADN a confirmé qu’il était bien l’enfant kidnappé. Aujourd’hui, Mao Yin souhaite s’installer à Xi’an pour vivre avec ses parents biologiques.

Source
Crédit photo : Capture d’écran

%d blogueurs aiment cette page :