Pagaille à l’Elysée : Macron victime d’une vengeance

Avant que le nom d’Elisabeth Borne ne soit cité pour le poste de Première ministre, il s’avère que Catherine Vautrin était pressentie comme étant la personne idéale pour prendre la tête de Matignon.

Un rôle qu’elle aurait d’ailleurs adoré tenir… Mais finalement, une désillusion amère pour elle !

Selon nos confrères de Libération, celle-ci aurait néanmoins eu sa vengeance en juin dernier, lors du remaniement du gouvernement.

Catherine Vautrin refuse un haut poste du gouvernement
Selon nos confrères de Libération, Catherine Vautrin, présidente du Grand Reims, aurait refusé, lors du remaniement suite aux législatives, le ministère de la Santé.

Le journal affirme en effet, ce lundi 18 juillet 2022, que celle-ci aurait donc refusé le poste de Ministre de la Santé, car, pour elle, c’était un poste régalien ou rien.

Il faut savoir que cette dernière était aux portes de Matignon suite aux présidentielles.

Catherine Vautrin avait même commencé à composer son gouvernement ! Et suite à la nomination d’Élisabeth Borne, qu’elle avait d’ailleurs, pour l’occasion, chaudement félicitée, on avait appris par son entourage qu’elle n’avait pas vraiment apprécié et qu’elle n’accepterait pas n’importe quel poste.

Un poste plus adapté pour Arnaud Robinet ?
Autre argument avancé par nos confrères de Libération, Catherine Vautrin aurait également refusé en ayant une pensée pour le maire de Reims, Arnaud Robinet.

En effet, ce dernier n’aurait pas boudé le ministère de la Santé. D’autant plus que c’est un domaine de prédilection pour lui, président de la fédération régionale hospitalière.

Arnaud Robinet aurait donc bien aimé entrer à la Santé. Mais selon une source citée cette fois par nos confrères de Quotidien :

« Ils ont préféré choisir un technicien alors qu’ils auraient dû prendre un profil plus politique.
On a mis un hospitalier, et ce n’est pas forcément un bon signe envoyé au privé. ».

Source
Crédit photo : Capture d’écran

%d blogueurs aiment cette page :