Pénurie : Ces produits alimentaires pourraient bientôt disparaître des rayons

Depuis plusieurs mois, de nombreux produits sont en rupture de stock dans les rayons des supermarchés.

Cela fait notamment suite au conflit russo-ukrainien.

Au-delà de l’huile et de la moutarde, la liste des produits concernés par la pénurie risque de s’allonger.

Quels sont les aliments que nous pourrions bientôt ne plus trouver ?

Une pénurie de blé et de farine semble inévitable

L’Europe craint une pénurie de farine et de blé dans les prochains mois.

La raison ? L’Ukraine est l’un des principaux exportateurs mondiaux de blé, elle est d’ailleurs surnommée « le grenier à blé de l’Europe ».

Mais dans un contexte de guerre, cette céréale est devenue une arme diplomatique.

Les troupes russes retiennent plusieurs millions de tonnes de céréales au départ des ports ukrainiens.

Face à cette situation, l’Inde, deuxième producteur mondial de blé après la Chine a annoncé restreindre ses exportations de farine afin de protéger son marché intérieur.

La France ne devrait pas pouvoir compter sur ses récoltes nationales pour compenser les importations.

La chaleur extrême que connaît l’Hexagone depuis plusieurs jours va entrainer la perte de nombreuses céréales.

Selon la présidente de la FNSEA (fédération nationale des syndicats d’exploitants agricoles), 10 à 30 % des céréales sont sèches et brûlées.

D’autres produits alimentaires risquent de manquer
Le blé n’est pas le seul produit qui inquiète.

La France pourrait bien être à court de semences, elle est le premier exportateur mondial de ces graines mais la crise ukrainienne compromet le marché.

L’Ukraine est en effet le deuxième importateur de semences hors UE.

Vous l’avez sans doute remarqué, la moutarde est déjà presque impossible à trouver dans les rayons et ça devrait être de pire en pire puisque le conflit en Ukraine semble durer.

De même, l’huile de tournesol n’est pas prête de refaire son apparition. Cette pénurie pourrait également s’étendre à d’autres produits comme les chips, les sauces, ou encore les frites.

Autre produit alimentaire qui pourrait être victime d’une pénurie : les pois chiches.

La production de ces légumineuses devrait diminuer de 20 %. Un aliment phare des fêtes de fin d’année pourrait lui aussi subir des ruptures de stock.

Il s’agit du foie gras, sa production s’annonce faible en raison d’un récent épisode de grippe aviaire.

Source
Crédit photo : capture d’écran

%d blogueurs aiment cette page :