Elle se retient pour ne pas péter en présence de son compagnon et se retrouve en… fauteuil roulant

Découvrez l’histoire improbable d’une influenceuse brésilienne qui a fini en fauteuil roulant après avoir retenu ses pets.

Les jeunes filles brésiliennes auraient-elles un problème avec les… flatulences ?

Souvenez-vous en mars dernier, une chanteuse brésilienne du nom de Pocah racontait à ses millions d’abonnés sur Instagram qu’elle avait fini à l’hôpital après avoir retenu… ses pets en présence de son petit ami.

Au-delà de l’aspect ridicule du fait divers, on aurait pu croire qu’il s’agissait là d’un cas isolé et pourtant, figurez-vous que l’une de ses compatriotes a vécu une expérience similaire !

Crédit photo : @viihtube

Refusant de péter en présence de son amoureux, elle se retient et se retrouve en fauteuil roulant
Récemment, une certaine Vitoria De Felice Moraes, trop honteuse de flatuler devant son compagnon, a en effet préféré se retenir de toutes ses forces au point de finir en… fauteuil roulant.

Une mésaventure quelque peu grotesque que la jeune femme, influenceuse, a elle-même racontée, non sans un certain humour.

Comme le révèle The Sun, c’est en juin dernier, à l’occasion du festival Rock in Rio – qui comme son nom ne l’indique pas se déroule à Lisbonne (Portugal) – que Vitoria a vécu ce petit désagrément.

L’influenceuse, qui totalise 23 millions de followers sur les réseaux sociaux, a ainsi retenu ses pets durant un long moment pour ne pas être embarrassée en présence de son compagnon Eliezer.

À force de se retenir, elle a fini par avoir des douleurs atroces bien après le festival, alors qu’elle se trouvait à l’aéroport de la capitale portugaise. Ne pouvant plus tenir debout, elle a finalement été admise à l’hôpital en étant transportée en fauteuil roulant.

Le mal dont elle a souffert résulte d’une accumulation de gaz piégés et même si cela peut faire rire, de prime abord, force est de constater que c’est loin d’être marrant pour celles et ceux qui en souffrent.

« Telle mère telle fille ! J’ai commencé à ressentir une douleur horrible à l’aéroport et j’ai même été mise dans une chaise roulante (…) je te comprends », a ainsi écrit Vitoria dans une story Instagram, en s’adressant à la chanteuse Pocah, qu’elle appelle affectueusement mãezinha (« petite mère » en portugais ndlr).

Moralité, ne jamais retenir ses pets, c’est l’assurance d’avoir la paix !

 

Source
Crédit photo : Capture d’écran

%d blogueurs aiment cette page :