Une fillette enlevée il y a 11 ans dans le Var retrouvée en Suisse

 

Le père de Camille ne s’y attendait plus. Sa fille, enlevée par sa mère dans le Var alors qu’elle avait cinq ans, a été retrouvée en Suisse. C’est au cours d’un banal contrôle routier que la mère et la fille ont été repérées.

 

En 2011, Camille avait cinq ans lorsque sa mère est passée la prendre à Carqueiranne (Var) pour une destination inconnue. Depuis, le visage de cette jeune fille est placardé dans tous les aéroports et commissariats de France. L’ingénieure militaire, avait, à plusieurs reprises, tenté d’obtenir la garde exclusive de sa fille aux dépens de son ex-conjoint, comme le rappelle Var-Matin .
La mère recherchée par Interpol

Elle avait été enlevée par sa mère. Elle avait 5 ans à l’époque. C’est lors d’un contrôle routier que les autorités suisses ont appréhendé la mère qui faisait l’objet d’une fiche de recherche diffusée par Interpol. Elle a été placée en détention provisoire. Une procédure d’extradition doit être engagée.

 

Aujourd’hui, Camille Chauvet est âgée de 16 ans. L’adolescente a été confiée à l’organisme chargé de la protection de l’enfance du canton de Vaud.

La justice française avait condamné la maman de Camille à six ans de prison pour « non-représentation de mineure », « dénonciation calomnieuse » et « soustraction d’enfant ». Elle avait tenté d’obtenir la garde exclusive de sa fille au détriment de son ex-conjoint précise Var-Matin.

 

« J’étais prêt à tout lâcher », réagit le père de Camille

Camille a, pour sa part, été mise sous la responsabilité d’un centre de protection de l’enfance. Elle est aujourd’hui âgée de 16 ans. Une audience est prévue ce vendredi 18 mars. Les deux parents pourraient s’y retrouver, mais la priorité des magistrats reste de stabiliser la situation de Camille.

Pour le père de Camille, dans l’attente depuis onze ans, la nouvelle a eu « l’effet d’un électrochoc », dit-il à nos confrères de Var-Matin : « J’ai subi une attente de onze ans et j’apprends par mon avocat qu’elle a été retrouvée. J’étais prêt à tout lâcher, tellement c’est lourd. » Il se pose maintenant des questions sur la suite : « J’ai très peur de ce que je vais découvrir. J’ai peur d’être confronté à un refus catégorique de la part de Camille par rapport à ce qu’on a dû lui mettre dans la tête durant toutes ces années. »

 

Source:
crédit photo: capture d’écran

%d blogueurs aiment cette page :