Deux touristes forcées à payer 600 € pour deux mojitos… le restaurant scandale !

600 € pour deux mojitos. C’est le prix qu’ont dû payer deux touristes américaines dans un bar à Mykonos (Grèce). C’est une spécialité du restaurant : pousser les clients à consommer sans dévoiler le prix exorbitant de la commande.

Quand on entre dans le restaurant DK Oyster, situé face à la mer Égée, sur l’île de Mykonos (Grèce), on ne se dit pas que la carte est hors de prix. Même si il y a un intérieur chic, une terrasse face à la mer, qui se finit en rangée de transats sur la plage. Vous n’imaginez pas payer 600 € pour deux mojitos et du crabe.

Un restaurant connu pour ce procédé
Les deux touristes américaines qui ont partagé leur mésaventure expliquent l’histoire. Elles sont d’abord alpaguées par un employé en charge d’attirer les passants et de les convaincre d’entrer dans le restaurant. Il « vend du rêve » en promettant un accès aux chaises longues si elles consomment une boisson. Les deux femmes acceptent et demandent le menu.

Selon le média grec θEMA, le serveur répond « Le menu, c’est moi ! » Elles commandent alors deux boissons et deux plats sous les conseils avisés du serveur.

Après avoir consommé, l’addition arrive. Le prix est de 520 € + 78 € de pourboire. Les deux américaines sont scandalisées et ne veulent pas payer.

Un responsable du restaurant arrive et commence à être menaçant avec les deux touristes. « Je vais appeler la police. Ils vous garderont ici et vous ne pourrez pas rentrer. Ce sera facile de savoir où vous vivez… ». Sous la contrainte, elles décident de payer l’addition.

Le ministère grec du Tourisme s’intéresse à l’affaire
600 € pour deux pinces de crabes et deux mojitos c’est inadmissible. Mais ce témoignage pourrait faire avancer les choses. Le ministère grec du Tourisme met en place un audit.

Les deux propriétaires du restaurant ont reçu une amende. Le gouvernement promet des contrôles continus auprès du restaurant pendant toute la saison touristique.

Source
Crédit photo : Capture d’écran

%d blogueurs aiment cette page :