Mort de Charlotte Valandrey : ce dernier message déchirant à sa fille, Tara

 

 

Avant de mourir, mercredi 13 juillet 2022, Charlotte Valandrey a écrit un dernier message à sa fille, Tara Lecaisne, fruit de sa relation avec Arthur Lecaisne. Pour ce faire, la comédienne a partagé un passage de son livre, N’oublie pas de m’aimer. Le message a été diffusé sur son compte Instagram, le jour de sa mort.

Sa fille, son œuvre. Mariée à Arthur Lecaisne entre 1999 et 2003, Charlotte Valandrey a eu une fille, qu’elle a appelée Tara. Séropositive bien avant de tomber enceinte, l’ancienne actrice de la série Demain nous appartient est contrainte de réaliser plusieurs examens pour s’assurer qu’elle ne transmettrait pas son virus à sa fille. Dans les colonnes de L’Express en 2005, Charlotte Valandrey racontait qu’elle a mis plus d’une année avant de réaliser qu’elle avait un enfant et surtout, qu’elle pouvait l’aimer. « La première année, je n’arrivais pas à l’aimer, j’avais peur qu’elle ne tombe malade, peur de mourir. Je restais détachée. Le virus, parfois, se met en travers. Heureusement, son papa s’en est beaucoup occupé », avait-elle confié. « Heureuse avec sa fille », comme elle le confiait à Gala le 29 décembre 2015, la comédienne et chanteuse a révélé que la fillette a dû grandir en voyant sa maman combattre la maladie. « Tara est à la fois une jeune fille très autonome – elle a bien été obligée, car pendant des années, elle a eu à ses côtés une maman pas très en forme -, et très gamine. Elle n’a pas véritablement envie de se poser des questions quant à son avenir, par exemple. Elle prend le temps de grandir », avait-elle confié.

 

La lettre déchirante de Charlotte Valandrey à sa fille Tara

Mercredi 13 juillet 2022, quelques heures après l’annonce de sa mort, une publication était mise en ligne sur le compte Instagram de Charlotte Valandrey. Nos confrères de Gala révèlent que c’est l’actrice et amie de la défunte, Gwendoline Hamon, qui a partagé un extrait d’un texte tiré de son roman, N’oublie pas de m’aimer, paru le 4 octobre 2012 aux éditions Le Cherche-Midi. Dans ce passage, l’ancienne actrice des Cordier, juge et flic, se livre à sa fille, en lui faisant une tendre déclaration d’amour. « En 2000, je fus mère, tu m’as redonné la vie. Que ces mots à jamais remplissent nos silences », écrit la comédienne décédée à l’âge de 53 ans. Et de continuer : « Bientôt, tu seras grande, ma fille, ma récompense. Je crois en toi, mon rêve, dans un espoir immense. […] Dans la nuit, sous la pluie, ou par un grand soleil. Appelle-moi ma Louloute, je ne dors pas, je veille, Aime comme je t’aime mon ange, mon paradis », conclut-elle.

Cliquez ici pour découvrir la publication de Charlotte Valandrey

 

Source:
crédit photo: capture d’écran

%d blogueurs aiment cette page :