Ce jeu très prisé des vacanciers peut s’avérer mortel Jeune de 18 ans décédé et sa sœur blessée – Repose en paix

 

Lors des vacances à la plage, il faut faire attention à cette activité qui peut s’avérer être très dangereuse.

Qui dit été, dit, pour certains Français, départ en vacances et départ en vacances, signifie, dans la majorité des cas, séjours à la plage. Moments tant attendus par de nombreuses familles après une année stressante. Pourtant, une pratique très prisée des enfants à la plage peut s’avérer très dangereuse pour eux, comme l’a révélé le Parisien.
Un jeu très prisé des enfants

Lors des séjours à la plage, les enfants aiment s’amuser avec tout type de jeux. Pourtant, il faut faire très attention à l’un de ces derniers, il peut s’avérer être mortel pour n’importe qui. Ce jeu, c’est celui de creuser un trou géant dans le sable. Ce phénomène a déjà fait quelques morts. Un enfant de 12 ans est décédé à Dinard, enseveli dans un trou de plus d’un mètre de profondeur qu’il creusait.

 

En 2012, c’est une jeune Italienne qui est morte dans les mêmes circonstances en Gironde. Un homme a réussi à être sauvé in extremis, mais seulement grâce à la mise en place d’une chaîne humaine. Christian Poutriquet, vice-président de la Fédération française de sauvetage et de secourisme (FFSS) et élu municipal à Dinard, a déclaré au sujet de ce phénomène : « Des accidents mortels de ce type sont heureusement très rares. On en recense environ cinq par an dans le monde ».
Un phénomène assez rare mais dangereux

Un phénomène assez rare, mais qui reste toutefois très dangereux. En 2007, un chercheur américain s’est renseigné sur le sujet et a montré que 60 % des victimes d’ensevelissement sont décédées. « Le risque peut varier selon la météo, les plages ou les marées, mais le risque est similaire partout », a expliqué l’élu municipal. Tout peut déclencher l’effondrement : des coups de pelle, sauter dans le trou ou même creuser des tunnels. Christian Poutriquet a argumenté : « Plus on s’agite, plus les particules de sable se resserrent ». La victime peut donc être étouffée par ce sable.

 

En cas d’incident, il n’y a que quelques minutes pour agir, de plus, il y a un risque d’écroulement supplémentaire. « Les sauvetages réussis montrent qu’il faut toute une chaîne de survie, en commençant à creuser, tout en prévenant les secours ».

Mais le moyen le plus simple de se sauver, c’est de tout simplement éviter l’accident. « Adulte comme enfant, il vaut mieux des cavités larges et peu profondes, il ne faut pas aller plus bas que le niveau de vos genoux », a conclu le sauveteu

 

Source:
crédit photo: capture d’écran

%d blogueurs aiment cette page :