Le Tour de France arrêté : Que s’est-il passé ?

Lors de la 10ème étape du Tour de France 2022, une scène très inhabituelle a eu lieu.

A tel point que les organisateurs ont dû stopper la course pendant près d’une vingtaine de minutes.

Une action d’une association pour le climat est venue bouleverser l’étape entre Morzine et Megève.

Un « incident de course »

Le peloton du Tour de France reprenait la route après une journée de repos.

Pour cette 10ème étape et le début de la deuxième semaine de compétition, les cyclistes devaient parcourir 148 kilomètres entre Morzine et Megève.

Le début de course se passe normalement avec des échappés et un peloton bien regroupé.

Mais à moins de 40 kilomètres de la fin, un évènement particulier est venu changer la physionomie de cette étape.

En effet, plusieurs militants de l’association Dernière Rénovation ont manifesté en s’asseyant au milieu de la route.

Un acte pacifique pour alerter sur la situation climatique.

Face à cela, la direction de la course a dû interrompre pendant moins de 20 minutes.

Après des discussions, la course a repris calmement avec les mêmes écarts que juste avant cet « incident ».

Des réactions mitigées
Même si la course s’est poursuivie sans trop de problèmes, certaines équipes et sportifs ou encore spécialistes n’ont pas apprécié cette situation.

Notamment pour Jérôme Pineau, manager de B&B Hôtel : « C’est dommage que des guignols viennent interrompre le Tour(…) Le Tour de France n’y est pour rien pour le réchauffement climatique » .

Du côté du peloton, l’ambiance était plus détendue.

Certains se sont amusés de la situation tandis que d’autres en ont profité pour récupérer avant de commencer les étapes de montagne.

Alberto Bettiol, alors leader de l’étape a dû pour sa part tourner en rond tel un lion en cage afin de ne pas perdre son rythme.

Au final, c’est le danois Magnus Cort Nielsen qui a remporté cette étape.

 

Source
Crédit photo : Capture d’écran

%d blogueurs aiment cette page :