Remaniement : un nouveau membre du gouvernement fait déjà polémique

Le suspens a pris fin ce lundi 4 juillet 2022. Nous connaissons enfin le nouveau gouvernement d’Elisabeth Borne ! Alors que Damien Abad en a été évincé, après avoir été au cœur d’une vive polémique, c’est désormais à un petit nouveau de faire parler de lui : Christophe Béchu, ministre de la Transition écologique.

Le Ministre de la Transition écologiste homophobe ?
Ce lundi 4 juillet 2022, un communiqué de l’Élysée a enfin révélé la liste officielle des 41 nouveaux ministres et secrétaires d’Etat.

L’occasion de découvrir que si certains d’entre eux sont restés, à l’instar de Bruno Le Maire qui devient à présent Ministre de l’Économie…

D’autres ont été, très vite, évincés.

C’est le cas notamment de Damien Abad, accusé de tentatives de viol.

C’est donc désormais Jean-Christophe Combe, directeur général de la Croix-Rouge qui prend la place du ministre des Solidarités, de l’Autonomie et des Personnes handicapées.

Lors de la passation de pouvoir, Damien Abad a indiqué qu’il était extrêmement déçu de devoir quitter ainsi le ministère.

Par contre, Chrysoula Zacharopoulou, secrétaire d’Etat, également visée par des plaintes pour viol, a été maintenue à son poste.

« Cela menace l’équilibre de notre société ! »

Mais alors que le remaniement vient tout juste d’être annoncé, un nouveau ministre fait d’ores et déjà parler de lui.

Cette fois, il s’agit Christophe Béchu.

Le nouveau ministre de la Transition écologique.

C’est d’ailleurs un tweet publié par le journal Libération qui a allumé la flamme sur le net !

En effet, le journal rappelle qu’en 2013, Christophe Béchu était opposé au mariage pour tous.

Pour lui, il s’agissait d’une « menace pour l’équilibre de notre société ».

Toujours dans son tweet, le média révèle comment en 2016, il a fait retirer, dans sa ville d’Angers, les affiches de prévention contre le VIH.

Car selon lui, «les affiches parlant d’un coup d’un soir, ce n’est pas de la prévention au sens classique».

Accusé donc d’être homophobe par ses détracteurs, il pose également un autre problème au gouvernement…

En effet, il ne fait pas l’unanimité à son poste, n’ayant jamais vraiment eu d’engagement pour cette cause !

Source
Crédit photo : Capture d’écran

%d blogueurs aiment cette page :