Carburants : la proposition choc des Républicains sur les taxes

Annie Genevard, présidente par intérim des Républicains, propose d’abaisser le prix du litre de carburant à 1,50 euro. Elle estime que les taxes sont trop élevées.

En cette période de départs en vacances, les prix des carburants font leur retour sur le devant de l’actualité. Les propositions d’aide et phrases choc fusent. Dernière en date ? Celle d’Annie Genevard, présidente par intérim des Républicains. Cette dernière propose d’abaisser le prix du litre de carburant à 1,50 euro.

Interrogée sur BFM Business, la députée du Doubs est d’abord revenue sur la fiscalité des carburants. « Sur un litre de carburant à 1,80€, il y a un euro de taxe, rappelait-elle. Nous sommes le pays qui taxons le plus, juste avant Malte, je crois. Donc il y a un réel problème de taxe. Le principe qui consiste à beaucoup taxer, pour redonner sous forme de chèque, il y a quelque chose qui ne fonctionne pas, sur le plan du simple bon sens. »

 

« Donc nous, nous avons posé effectivement cet objectif du litre de carburant à 1,50€, poursuivait-elle. Vous savez, dans les zones rurales dont je suis une élue, on n’est pas forcément de gros rouleurs (…) Mais les gens prennent leur voiture tous les jours et ça pèse véritablement beaucoup sur le pouvoir d’achat. »

 

Le prix du carburant à 1,50€, une mesure peu crédible ?

« C’est une façon de poser le débat », estime aussi la députée, avant de conclure qu’une telle mesure nécessiterait des économies ailleurs. Selon Radio Classique, certains députés de droite estiment même que cette demande sur le prix de l’essence est démagogique et peu crédible.

L’intérêt de cette proposition réside dans le fait que les prochaines semaines à l’Assemblée nationale risquent d’être marquées par des débats concernant les prix des énergies. Or, le gouvernement n’a pas la majorité au Palais Bourbon. Il devra donc trouver des appuis dans les autres groupes pour faire passer des lois. Et il pourrait se tourner vers la soixantaine de députés LR, pour trouver du soutien.

Dans ce contexte, ces derniers pourraient

 

Source:
crédit photo: capture d’écran

%d blogueurs aiment cette page :