Jean-Claude Joly (ADP) : on connaît les raisons qui l’ont poussé au suicide

Il y a quelques jours, nous vous apprenions la triste nouvelle. Jean-Claude Joly, visage-phare de l’Amour est dans le pré, a été retrouvé pendu chez lui, dans son étable en Normandie. Nous savons désormais quelles sont les raisons qui ont poussé l’agriculteur à mettre fin à ses jours !

’Amour est dans le pré

Un hommage bouleversant de Karine Le Marchand suite à ce drame
Lorsqu’elle a appris le décès de Jean-Claude, Karine Le Marchand n’a pas su retenir ses larmes.

« Je n’ai pas les mots. Tu me manques. Merci de m’avoir donné tant de joie. Tu as voulu dire stop. Reposes donc en paix. Mes pensées vont désormais envers Maud et Charlotte. »

Il faut dire que la grande famille de M6 a été considérablement choquée de découvrir que la star de la sixième saison de L’amour est dans le pré, avait été retrouvée pendu dans son étable, en Normandie.

Depuis ce drame, une enquête a été ouverte, et de nombreux agriculteurs et leurs moitiés ont souhaité réagir et rendre hommage au plus attachant personnage et drôle d’entre eux.

Jean-Claude Joly était submergé par les dettes

À l’annonce de son suicide, beaucoup ont pensé que les raisons de ce terrible geste étaient ses problèmes de couple.

Pourtant, comme le révèle une source à nos confrères de Voici, à retrouver en kiosque dès ce vendredi 1er juillet, c’est pour un tout autre motif que l’agriculteur se serait donné la mort.

En effet, comme beaucoup de ses confrères, il était étouffé financièrement. Et le pauvre n’arrivait plus à subvenir aux besoins de sa famille.

Un de ses proches révèle qu’une fois qu’il avait fini de payer toutes ses factures, il ne lui restait plus que 100 euros pour faire vivre sa famille…

Il a bien essayé de se battre pendant des années. Mais c’était visiblement devenu beaucoup trop dur à gérer.« Il était à bout ».

Dépressif, il n’a malheureusement pas trouvé d’autre solution que celle de s’endormir à tout jamais…

Source
Crédit photo : Capture d’écran

%d blogueurs aiment cette page :