La canicule est de retour, votre département sera-t-il touché ?

Le mois de juin a été marquée par des violents orages, des températures records et une canicule précoce.

On se rapproche des départs en vacances et l’été devrait être plus calme.

Malgré ça, des départements seront concernés par des risques caniculaires dès la semaine prochaine.

Le temps varie d’une région à l’autre
Le mois de juillet va débuter et les prévisions sont estivales. Mais sur BFMTV on indique que « la France pourrait de nouveau connaître une intense vague de chaleur dès le début de la semaine prochaine » .

Ces fortes chaleurs concernent surtout le sud-est de l’Hexagone. Les températures pourraient atteindre les 40°C dès la semaine prochaine.

Mais des régions comme le Centre-Val-de-Loire ne connaîtront ni la canicule et ni le beau temps la semaine prochaine.

La semaine du 4 juillet dans la région prévoit des nuages, de la pluie et des orages.

La température maximum prévue atteindra les 25°C dans le Cher.

Même constat dans la région parisienne qui fera face à une semaine nuageuse voire pluvieuse.

Un début de semaine placé sous le signe de la canicule en France ?

Pour l’instant, les prévisions de Météo France ne prévoient pas de chaleurs intenses.

Contrairement à la semaine prochaine où dès lundi une hausse radicale des températures est anticipée dans le sud de la France.

BFMTV annonce qu’avec cette chaleur « il faudra ajouter un climat lourd en raison de pluies et orages » .

Mardi et mercredi prochain, les températures devraient encore dépasser les 35°C dans de nombreux départements. Certaines communes connaîtront des épisodes de chaleur qui dépassent les 35°C.

Comme en Provence-Alpes-Côte-d’Azur où on attend jusqu’à 37°C dès le début de la semaine dans le Var.

Mais, si on remonte dans la région, les temps orageux seront aussi de la partie.

Les départements de l’Hérault, du Gard et des Pyrénées-Orientales sont aussi concernés par ces risques caniculaires. Comme à Perpignan où il fera jusqu’à 33°C l’après-midi selon Météo-France.

Attention, les prévisions météo indiquent des températures qui peuvent très vites varier.

Source
Crédit photo : Capture d’écran

%d blogueurs aiment cette page :