Un enfant meurt étouffé par une saucisse knacki : Herta en procès

En ce moment, l’industrie alimentaire semble en pleine crise. Des rappels de produits constants, notamment de viande, des scandales qui se succèdent…

Herta ne fait pas exception et est actuellement en plein procès.

La raison ? La marque a été attaquée en justice par une famille dont l’enfant est décédé étouffé par une knacki.

Un enfant étouffé par une knacki : Herta se retrouve en procès ce lundi
Encore un produit que vous hésiterez à utiliser pour vos barbecues.

Ce lundi 20 juin 2022, la marque de charcuterie Herta comparaissait pour son procès au tribunal de Dax dans les Landes.

Celle-ci est accusée dans le cadre de la mort d’un petit garçon qui s’était étouffé avec une de leurs knackis.

Les faits ont eu lieu en 2014, l’enfant avait 2 ans. Le tribunal correctionnel de Dax a rouvert le dossier ce lundi pour le motif d’homicide involontaire « par violation manifestement délibérée d’une obligation de sécurité ou de prudence » contre Herta.

Face à eux, les plaignants bordelais et parents de l’enfant décédé, Florence et Vincent Lerbey.

Pour rappel, l’enfant est mort étouffé par un bout de knacki. Une saucisse coupée en rondelles selon ses parents.

Il mangeait de retour de la plage, en vacances, ces saucisses accompagnées de haricots verts. Malheureusement, après quelques bouchées, le petit garçon s’est retrouvé avec la respiration bloquée.

Les parents ont tout tenté pour le sauver, mais le jeune enfant a fait un arrêt cardiaque avant l’arrivée des secours.

Suite à cela, la famille a porté plainte contre Herta demandant l’euro symbolique de la part de la marque.

Des saucisses trop difficiles à avaler pour les enfants ?

Dans le cadre du procès contre Herta, Me Philippe Courtois, avocat de la famille, s’est justement exprimé.

« L’objectif est de comprendre.

On ne sait pas si ce produit est dangereux ou non » , a-t-il déclaré, soulevant une question essentielle : Pourquoi la marque insiste-t-elle sur ses emballages pour « couper en tout petits morceaux » ? Serait-elle au courant des risques de ses aliments s’ils sont mal coupés ?

À noter que les cas d’étouffements avec des knackis Herta sont nombreux, mais souvent l’enfant est sauvé à temps. Actuellement, ce procès devrait également mettre en avant diverses expertises au sujet du caractère spongieux et collant des Knackis. Il s’agirait potentiellement de la cause dans cette affaire.

Source
Crédit photo : Capture d’écran

%d blogueurs aiment cette page :