Le nom du remplaçant d’Elisabeth Borne circule…

Alors qu’Elisabeth Borne prend ses marques à Matignon, il semblerait que la gronde de l’opposition réclamant sa démission vibre tellement depuis plusieurs jours, que beaucoup se demandent si elle va finalement pouvoir conserver son poste.

Emmanuel Macron souhaite éviter un blocage institutionnel
Interrogé sur le fait qu’elle serait en sursis, il y a quelques jours, par nos confrères de LCI, la Première ministre a assuré qu’elle n’était actuellement pas en train de se poser ce genre de questions. Alors même que l’opposition réclame sa démission, Macron a refusé son départ… Pour autant, l’exécutif ne s’est pas encore exprimé sur la question.

Le 22 juin dernier, Emmanuel Macron prenait enfin la parole devant les Français.

Appelant au « dépassement politique » afin d’éviter le blocage institutionnel du pays.

Mais le Président n’a pas dit un mot en ce qui concerne l’équipe gouvernementale ou sa Première ministre…

La Présence d’Élisabeth Borne ne devrait pas durer

Pour l’heure, Élisabeth Borne reste donc à Matignon…

Mais il semblerait, selon Aurélien Rousseau qui a accepté de faire quelques confidences au Parisien, que sa présence ne va certainement pas perdurer.

En effet, ce 21 juin, le directeur de cabinet du Chef de l’État a assuré que le Président « a renouvelé sa confiance à la Première ministre, mais on ne sait pour combien de temps ».

Toujours est-il que sans majorité absolue à l’Assemblée nationale, Emmanuel Macron doit désormais trouver des alliés parmi les forces d’opposition.

S’il n’a rien dit sur un changement de Première ministre lors de son allocution du 22 juin, Le Canard Enchaîné a sous-entendu le même jour qu’il pourrait envisager de la remplacer par une figure de la droite : Gérard Larcher.

En effet, Emmanuel Macron aurait eu un entretien avec le Président du Sénat.

Et lui aurait affirmé que « C’est peut-être au Sénat que l’on trouvera la solution ». À suivre.

Source
Crédit photo : Capture d’écran

%d blogueurs aiment cette page :