Etats-Unis : la Cour suprême consacre le droit des Américains à sortir armés de leur domicile

La décision prise jeudi représente un vif camouflet pour les partisans d’un meilleur encadrement des armes à feu, dont elle va compliquer les efforts.

 

Une victoire pour le lobby des armes. La Cour suprême des Etats-Unis a invalidé, jeudi 23 juin, une loi de l’Etat de New York sur le port d’armes, ce qui consacre le droit des Américains à sortir armés de leur domicile. Cette décision a été prise à une majorité de six juges sur neuf, tous conservateurs. Elle intervient alors que le pays est encore sous le choc d’une série de fusillades meurtrières dont l’une, le 24 mai, a fait 21 morts dans une école primaire du Texas.

Le puissant lobby des armes, la National Rifle Association (NRA), a immédiatement salué une « victoire » sur Twitter. La NRA souligne que la haute juridiction avait déclaré « inconstitutionnelles » les « restrictions » au port d’armes prévues par une loi de l’Etat de New York.

 

La décision représente à l’inverse un vif camouflet pour les partisans d’un meilleur encadrement des armes à feu, dont elle va compliquer les efforts. Concrètement, elle porte sur une loi qui limite depuis 1913 la délivrance de permis de port d’armes dissimulées aux personnes ayant des raisons de croire qu’elles pourront avoir à se défendre, par exemple en raison de leur métier ou de menaces les visant.

 

Un « jour sombre » pour la gouverneure de New York

Le président Joe Biden s’est dit « profondément déçu » par la décision, qui est selon lui « contraire au bon sens et à la Constitution ». « J’appelle les Américains à travers le pays à faire entendre leurs voix sur la sécurité des armes à feu », a imploré le dirigeant dans un communiqué (en anglais).

La gouverneure de New York, Kathy Hochul, a déploré un « jour sombre » après cet arrêt de la Cour suprême. Il est « scandaleux, absolument scandaleux qu’ils aient supprimé nos droits à jouir de restrictions sensées » sur les armes à feu, a déclaré à des journalistes la cheffe de l’exécutif de l’un des Etats américains les plus stricts en termes de port d’armes à feu. Tandis que le maire de New York redoute « une vague de violences par arme à feu ».

 

 

Source:
crédit photo: capture d’écran

%d blogueurs aiment cette page :