Un homme qui s’était confiné sur une île de Disney World a été arrêté…

Il avait pourtant tout planifié.

Richard McGuire, un Américain de 42 ans, avait vu dans l’île Discovery de Walt Disney World, située près d’Orlando en Floride, l’endroit idéal où séjourner le temps que dure la pandémie.

https://pagead2.googlesyndication.com/pagead/js/adsbygoogle.js

(adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({});

Son rêve a pris fin le 30 avril, date de son arrestation pour délit d’intrusion, rapporte NBC Miami.

Sponsorisé par AMAZON
Selon ses dires, il serait arrivé le 27 ou le 28 avril sur cette île privée, avec l’intention d’y rester une semaine.

Il y aurait installé son camping personnel, à l’abri de tout danger, au beau milieu de cette propriété de plus de quatre hectares.

https://pagead2.googlesyndication.com/pagead/js/adsbygoogle.js

(adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({});

Une représentante de la sécurité de Disney aurait vu l’homme utiliser un bateau de la société le 30 avril.

La police du comté d’Orange aurait ensuite procédé à une fouille du site par hélicoptère, bateau puis à pied.

Malgré les appels sonores déployés sur l’île pour avertir l’intrus qu’il était en train d’enfreindre la loi, Richard McGuire n’aurait pas bougé d’un cil.

Une fois retrouvé, il aurait déclaré ignorer être sur une zone réglementée bien que de multiples pancartes l’aient signalé.

Un «paradis tropical»
L’île était autrefois un parc zoologique et une réserve naturelle qui faisait partie du célèbre Walt Disney World Ressort de Floride.

https://pagead2.googlesyndication.com/pagead/js/adsbygoogle.js

(adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({});

Appelé à l’origine «l’île au trésor», le site offrait aux client·es de Disney World la possibilité de se détendre loin du parc principal, au milieu d’une nature verdoyante, de décors de pirates et de nombreux oiseaux exotiques.

À lire aussiEn Floride, un homme déguisé en faucheuse hante les plages ouvertes au public
Le parc a finalement fermé ses portes en 1999 et les principales attractions et bâtiments de Disney ont été abandonnés ou tout simplement détruits.

Cependant, le site désormais privé garderait encore une faune et une flore riches et, au moment de son arrestation, Richard McGuire aurait comparé l’île à un «paradis tropical».

Depuis le début de la pandémie, de nombreuses histoires de confinement atypiques émergent en ligne, confinement qui, pour certain·es, dure bien plus longtemps.

En Inde par exemple, six touristes ont été découvert·es confiné·es dans une grotte dans laquelle ils·elles ont passé près d’un mois.

Faute d’argent pour continuer à payer leur chambre d’hôtel, les visiteur·euses originaires de France, de Turquie, du Népal, des États-Unis et d’Ukraine avaient décidé de se confiner dans cette caverne.

https://pagead2.googlesyndication.com/pagead/js/adsbygoogle.js

(adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({});

Source : https://www.msn.com

Crédit photo : Capture d’écran

%d blogueurs aiment cette page :