Oui, le prix des fruits et légumes a bien augmenté depuis le début du confinement….

L’UFC-Que Choisir a publié mardi 21 avril une étude qui analyse les prix pratiqués sur les fruits et légumes par 4 600 drives depuis le début du confinement.

(adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({});

Dans une étude parue mardi 21 avril, l’UFC-Que Choisir confirme ce que de nombreux consommateurs avaient déjà constaté à la caisse : depuis le début du confinement, le prix des fruits et légumes a bien augmenté.

Ainsi, entre la première semaine de mars et la deuxième semaine d’avril, le prix des fruits et légumes a augmenté en moyenne de 9 %.

Le Parisien révèle dans une infographie que les prix varient de 6 %, pour les articles classiques et jusqu’à 12 %, pour les produits bios.

Les citrons verts bios ont flambé de 16 %, les tomates en grappe bio coûtent 25 % de plus qu’ordinaire.

Dans son étude, l’UFC-Que Choisir a analysé les prix pratiqués par 4 600 drives.

(adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({});

+ 2,5 % pour le panier moyen
Ces hausses s’expliquent d’abord, selon l’association de consommateurs, par une hausse de la demande et pas une diminution de l’offre, du fait de la fermeture des frontières de la Pologne et de l’Italie, deux pays exportateurs de fruits et légumes. Les frais de transport des marchandises ont également augmenté, notamment avec les mesures de sécurité pour les chauffeurs.

Par ailleurs, l’emballage supplémentaire des fruits et légumes participe à la hausse des coûts.

Enfin, pour aider les agriculteurs français, les fruits et légumes issus de l’agriculture locale sont privilégiés, or ces derniers sont plus chers.

(adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({});

 

 

(adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({});

Interrogé par le Parisien, Laurent Grandin, président d’Interfel, filière des fruits et légumes, apporte une nuance : « Certains coûts ont progressé avec la crise du coronavirus, mais si on compare les tarifs avec ceux de l’an passé à la même période, nous trouvons plutôt une hausse de 2 à 3 % ».

L’UFC-Que Choisir évalue enfin la hausse du panier moyen des Français (légumes et autres) ainsi à 2,5 % depuis le début du confinement.

(adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({});

Source : https://www.lemessager.fr

Crédit photo : Capture d’écran

%d blogueurs aiment cette page :