Masque en tissu : comment l’utiliser, le laver, le sécher et le désinfecter ?….

Pour préserver l’efficacité de son masque en tissu -fait maison ou acheté en pharmacie/chez le buraliste-, son entretien, et notamment le lavage, est primordial.

Mode d’emploi pour être certain de bien en prendre soin. On fait le point avec nos confrères de l’Union

(adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({});

Le port du masque pourrait être obligatoire dans certains lieux publics et dans les transports en commun, à partir du 11 mai 2020, début annoncé du déconfinement.

Mais en France, les masques chirurgicaux et FFP se font rares depuis le début de l’épidémie.

Face au manque d’équipements, particuliers et entreprises se sont lancés dans la confection de masques dits « alternatifs » , qui ne sont pas destinés aux travailleurs en contact avec des malades. Moins filtrants, ils permettent toutefois d’éviter la projection de postillons infectieux et ont l’avantage d’être réutilisables, à condition d’être bien entretenus.

(adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({});

 

 

(adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({});

Ces masques doivent être scrupuleusement lavés pour ne pas devenir de véritables nids à microbes.

On fait le point sur les bonnes pratiques à adopter.

1 – Comment bien utiliser son masque
Les masques en tissu n’ont pas une « durée de vie très longue » , préviennent les professionnels de santé.

Ils perdent leur pouvoir de protection lorsqu’ils sont humides, en raison de la respiration ou de la transpiration.

Le temps du port maximal oscille ainsi selon les sources entre 30 minutes et 4 heures, pour éviter la propagation du Covid-19.

(adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({});

 

(adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({});

Avant de le mettre ou de le retirer, il faut bien vous laver les mains. Durant tout le temps où vous l’avez sur le visage, il ne faut pas le toucher, sous peine de le contaminer.

On ne le retire donc pas pour fumer, manger, téléphoner ou se gratter.

2 – Comment laver son masque en tissu ?
L’Association française de normalisation (Afnor) a communiqué des directives sur l’entretien des masques en tissu.

Il faut les laver après chaque sortie ou utilisation, et cela sera valable après la date du 11 mai quand le confinement sera en partie levé.

Pour cela, il faut le passer en machine pendant un cycle d’environ 30 minutes, à 60º afin de bien tuer toutes les bactéries. Un procédé validé scientifiquement.

Mais avant toute chose, pensez à rincer votre lave-linge à froid avec de la Javel ou à le faire tourner à vide à 60 ºC ou 95 ºC sans essorage.

Placez ensuite le ou les masque(s) dans le tambour, sans vêtements. Une fois le programme terminé, pensez à nettoyer les filtres de la machine et à vous laver les mains, de nouveau.

Si vous ne pouvez pas laver immédiatement vos masques usagés, placez-les dans une boîte hermétique en attendant.

Il faudra ensuite la désinfecter. Évitez de faire bouillir votre masque barrière pour le nettoyer, car cela peut endommager les tissus.

Le masque doit être entièrement sec deux heures après avoir été lavé, par conséquent, placez-le au sèche-linge, ou aidez-vous d’un sèche-cheveux.

3 – Faut-il désinfecter son masque en tissu ?
Peut-on désinfecter son masque en tissu avec de l’alcool ou de l’eau de Javel ? La réponse est non.

Désinfecter son masque avec de l’alcool ou de la Javel endommagerait les fibres du tissu et dégraderait ses capacités de filtration.

(adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({});

Sans compter que les vapeurs de Javel, même après plusieurs rinçages, persistent et risquent d’irriter la peau, mais aussi les voies respiratoires.

Peut-on désinfecter son masque en tissu au four ou au micro-ondes ? Selon certaines études, il serait possible de faire chauffer son masque au four à 70 ºC pendant 30 minutes.

Mais cette pratique peut s’avérer dangereuse et occasionner des accidents domestiques : certains masques comportent des éléments métalliques (au niveau du nez notamment).

4 – Peut-on utiliser un fer à repasser ou à vapeur pour entretenir son masque en tissu ?
Il est possible d’utiliser un fer à repasser ou à vapeur pour entretenir ou retirer d’éventuels plis après lavage, indique l’Afnor.

Attention toutefois à ne pas endommager le masque, notamment les brides élastiques qui pourraient fondre sous le fer.

(adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({});

Quoi qu’il en soit, cette opération ne se substitue pas au lavage en machine, nécessaire après chaque utilisation.

5 – Le congélateur tue-t-il le virus ?
Il est déconseillé de placer ses masques, ou même ses vêtements au congélateur.

« Des virus ont perduré des centaines de milliers d’années en étant gelés.

Donc à moins de vouloir conserver le virus pour les futures générations, il ne faut surtout pas y mettre ses vêtements » , rappelait Gilles Pialoux, chef du service des maladies infectieuses et tropicales de l’hôpital Tenon.

6 – Combien de masques doit-on prévoir par jour ?
Les préconisations de l’Afnor recommandent d’utiliser un masque barrière pendant un maximum de 4h.

(adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({});

Chaque personne qui travaille, hors de son domicile, peut par conséquent en prévoir 3 par jours : 1 pour le matin, 1 pour l’après-midi et 1 éventuellement de secours.

7 – Quand jeter son masque en tissu ?
D’après les recommandations des médecins, un masque en tissus peut être utilisé entre 20 et 30 fois, ensuite, il doit être changé.

Par ailleurs, vous devez impérativement vérifier qu’il n’est pas endommagé, avant de le porter.

La moindre usure, le moindre trou même minuscule, le rend inefficace.

En tous les cas, les masques ne servent à rien sans le respect des autres gestes barrières : respecter 1 mètre de distance avec autrui, tousser ou éternuer dans son coude, se laver fréquemment les mains, ne pas faire la bise, etc.

(adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({});

Source : https://www.lemessager.fr

Crédit photo : Capture d’écran

%d blogueurs aiment cette page :