La mer Méditerranée est remplie de requins et leur nombre risque d’augmenter

La mer Méditerranée est remplie de requins et leur nombre risque d’augmenter

Depuis quelque temps, des dizaines de photos et de vidéos montrant des requins proches des côtés européennes fleurissent sur les réseaux sociaux. Montages Photoshop ? C’est en tout cas ce que tout le monde pensait au début. Mais il va falloir s’y faire, le Sud de la France semble devenir la nouvelle destination touristique à la mode pour certains requins. Il existe pourtant déjà 50 espèces différentes de requins vivant aux abords de la mer méditerranée.

Tout d’abord, il faut préciser qu’il y a toujours eu des requins en méditerranée. De plus, ces requins sont simplement de passage puisqu’ils sont attirés par l’activité humaine ainsi que les déchets flottant dans la mer. À noter : ces requins ne sont pas des mangeurs d’hommes et ne représentent donc qu’un risque extrêmement infirme d’attaque.

Quelles espèces de requins ?

Il peut sembler impressionnant qu’un requin pèlerin ait été aperçu au Cap d’Agde puisqu’il est le deuxième plus grand au monde derrière le requin baleine. Il est lui aussi inoffensif pour l’Homme puisqu’il se nourrit exclusivement de plancton.

En Corse-du-Sud aussi les requins font des apparitions remarquées comme on peut le voir dans une vidéo qui montre un requin bleu (cousin du grand blanc) à tout juste 1m50 de la plage. Cette espèce n’attaquera que si elle se sent en danger, vous pouvez donc la contempler de près si vous vous trouvez dans les parages pendant son apparition !

Une question est sur toutes les lèvres des touristes et des responsables côtiers : qu’en est-il du grand requin blanc ? A-t-on des risques de le retrouver lors d’une petite plongée dans les calanques ?

La réponse est simple : c’est un oui. La seule différence avec son cousin austral se retrouve dans sa couleur dorsale qui se rapproche du brun. Sa taille tourne généralement autour des 7 à 8 mètres. De plus, la dernière histoire racontant une pêche de grand blanc remonte à 1987 à Malte et il n’existe aucun reste de ce requin, les versions du pêcheur étant elles-mêmes assez floues.

Il n’y a donc aucune crainte à avoir puisque les requins sont présents depuis des centaines d’années sur nos rivages. La seule différence marquante étant l’augmentation et l’amélioration de la technologie qui permettent d’avoir de plus en plus de vidéos et photos. Ce ne sont donc pas les requins qui sont en augmentation, d’autant plus qu’une grande partie des espèces est aujourd’hui menacée d’extinction !

 

Source; news.com
crédit photo; capture d’écran

Publié le
Catégorisé comme Actualités
%d blogueurs aiment cette page :