Livreurs, éboueurs, facteurs… Pour moins de 1 800 €, ils font vivre Bordeaux malgré le coronavirus….

Dans l’ombre des soignants, de nombreux professionnels font tourner le pays en dépit du Covid-19 et du confinement. Rencontre avec ces héros du quotidien à Bordeaux (Gironde).

https://pagead2.googlesyndication.com/pagead/js/adsbygoogle.js

(adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({});

Depuis le 17 mars 2020, l’épidémie de coronavirus a plongé la France, dont Bordeaux (Gironde), dans une situation historique.

Emmanuel Macron, le président de la République, a instauré des mesures de confinement.

https://pagead2.googlesyndication.com/pagead/js/adsbygoogle.js

(adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({});

Les Français sont invités à rester chez eux pour limiter la propagation du Covid-19.

Pour autant, dans l’ombre des soignants, certaines professions continuent leur activité en dépit des risques sanitaires, pour faire tourner le pays.

Mettre en lumière les « invisibles »
Pour les mettre en lumière, au même titre que les blouses blanches, la rédaction bordelaise d’actu.fr

vous a concocté un long format avec le témoignage de quatre catégories « d’invisibles » : des éboueurs, un livreur, une factrice et un auxiliaire de vie.

https://pagead2.googlesyndication.com/pagead/js/adsbygoogle.js

(adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({});

Source : https://actu.fr
Crédit photo : Capture d’écran

%d blogueurs aiment cette page :