Permis de conduire : les motards avantagés lors du déconfinement ?….

À partir du 11 mai, plusieurs secteurs d’activité vont pouvoir reprendre.

C’est le cas notamment des moto-écoles, à condition que toutes les règles sanitaires soient respectées.

Le permis moto avant le permis voiture ? Cette hypothèse semble se dessiner.

https://pagead2.googlesyndication.com/pagead/js/adsbygoogle.js

(adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({});

Comme le rapporte BFMTV, les moto-écoles devraient pouvoir rouvrir bien avant les auto-écoles.

« La doctrine est que les motos et les poids lourds repartent avant les voitures aussi bien pour la formation que pour les examens.

Les voitures posent problème à cause de la proximité physique des occupants, l’élève, le moniteur et l’inspecteur », explique Patrice Bessone, président du Conseil national des professions de l’automobile (CNPA) Éducation routière.

Patrice Bessone espère que si la situation évolue positivement, les moto-écoles pourront rouvrir entre le 11 et le 21 mai.

« Nous n’y sommes pas encore, d’ici là les choses peuvent encore changer et surtout, il reste beaucoup à faire pour organiser les cours et les épreuves en conformité avec les règles sanitaires pour éviter la contagion et la propagation du Covid-19 », souligne-t-il auprès de BFMTV.

https://pagead2.googlesyndication.com/pagead/js/adsbygoogle.js

(adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({});

Une reprise qui s’annonce donc compliquée.

Parmi les mesures qui devraient être mises en œuvre pour les cours : « Il faudra nettoyer les motos entre chaque élève et leur demander de ne pas enlever leurs gants », explique Pascal Wolf, représentant de l’Association pour la formation des motards (AFDM), à BFMTV.

Un temps de nettoyage qui raccourcira forcément la durée des cours.

La mise en place des examens sera plus complexe. « Pour l’épreuve de circulation, l’examinateur et le moniteur sont en voiture pendant 40 minutes et ce n’est pas possible pour les raisons sanitaires que l’on connaît.

Quant au plateau, les locaux dans lesquels les candidats se présentent sont généralement petits et on s’y bouscule.

https://pagead2.googlesyndication.com/pagead/js/adsbygoogle.js

(adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({});

Mais surtout, une partie des élèves se rendent à l’examen en voiture avec le moniteur », déplore Pascal Wolf.

Mais la principale préoccupation reste la situation financière des moto-écoles, fermées depuis la mi-mars.

« Ce sont pour la plupart des petites entreprises qui ont des charges importantes.

Beaucoup pourraient fermer ce qui posera un problème de maillage territorial », alerte Patrice Bessone.

Les élèves motards seraient donc contraints de faire plusieurs dizaines de kilomètres pour trouver un centre pour passer leur permis.

https://pagead2.googlesyndication.com/pagead/js/adsbygoogle.js

(adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({});

Source : https://www.capital.fr
Crédit photo : Capture d’écran

%d blogueurs aiment cette page :