😠😠En plus du CORONAVIRUS, voila ce qu’il nous arrive….

D’aprĂšs l’Institut de radioprotection et de sĂ»retĂ© nuclĂ©aire (IRSN), la dispersion des masses d’air engendrĂ©es par l’incendie prĂšs de la centrale de Tchernobyl, le samedi 4 avril 2020, est arrivĂ©e en France trois jours aprĂšs.

Samedi 4 avril, un incendie s’est dĂ©clarĂ© dans la zone d’exclusion entourant la centrale nuclĂ©aire de Tchernobyl, en Ukraine.

Plus tard, dans la soirĂ©e du mardi 7 avril , les masses d’air de l’incendie ont atteint la France, d’aprĂšs un rapport de l’IRSN publiĂ© le 15 avril.

https://pagead2.googlesyndication.com/pagead/js/adsbygoogle.js

(adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({});

Est-ce qu’il faut s’inquiĂ©ter ? Selon l’IRSN, pas vraiment, car « les niveaux de radioactivitĂ© attendus en France sont extrĂȘmement faibles ».

Tchernobyl : le panache de fumĂ©e de l’incendie a touchĂ© la France
Selon un rapport de l’Institut de radioprotection et de sĂ»retĂ© nuclĂ©aire (IRSN), la dispersion des masses d’air gĂ©nĂ©rĂ©es par l’incendie prĂšs de la centrale de Tchernobyl, le samedi 4 avril, est…

Dans son rapport, l’IRSN dĂ©clare avoir fait « une estimation par modĂ©lisation de la radioactivitĂ© remobilisĂ©e par les incendies ».

Ces simulations indiquent que les masses d’air provenant de la zone des incendies qui se sont produits les 5 et 6 avril ont pu atteindre la France Ă  partir de la soirĂ©e du 7 avril 2020.

« Au 14 avril 2020, ces masses d’air recouvraient encore la moitiĂ© du territoire », indique l’IRSN.

https://pagead2.googlesyndication.com/pagead/js/adsbygoogle.js

(adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({});

Source : https://fr.theepochtimes.com
CrĂ©dit photo : Capture d’Ă©cran

%d blogueurs aiment cette page :