Une championne paralympique euthanasiée à 40 ans

</p

L’athlète handisport Marieke Vervoort exauce son voeu et pilote une Lamborghini sur circuit à Zolder, Belgique le 12 septembre 2019.  Marieke Vervoort, née le 10 mai 1979 à Diest, est une sportive handisport belge1. Spécialiste du sprint en fauteuil, elle est notamment triple championne du monde 2015 sur 100, 200 et 400 mètres (T 52).
https://pagead2.googlesyndication.com/pagead/js/adsbygoogle.js

(adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({});

Elle a également obtenu une médaille d’or aux Jeux paralympiques d’été de 2012 et une d’argent en 400 mètres à ceux de 2016 à Rio. Elle est nommée sportif belge de l’année en 2012 et en 2015. Atteinte d’une maladie dégénérative incurable, elle affirme en 2016 penser à l’euthanasie2,3.

Néanmoins, contrairement à ce que certains articles de presse avaient laissé entendre, elle finit par faire machine arrière et déclare ne plus avoir l’intention de se faire euthanasier à l’issue des Jeux de Rio, mais avoir d’autres projets qu’elle souhaite réaliser, voulant ainsi « profiter de cette chance que l’on appelle la vie »

</p

Marieke Vervoort, athlète paralympique, est morte par euthanasie à l’âge de 40 ans. Elle souffrait d’une maladie incurable.

Marieke Vervoort est morte à l’âge de 40 ans. Elle était connue pour être une athlète paralympique de haut niveau.

En 2016, la Belge néerlandophone avait remporté le 100m aux Jeux de Londres en 2012. Selon les médias belges, relayé par Le Parisien, Marieke Vervoort est morte le mardi 22 octobre par euthanasie, une pratique autorisée dans son pays d’origine.

https://pagead2.googlesyndication.com/pagead/js/adsbygoogle.js

(adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({});

Depuis l’âge de 14 ans, Marieke Vervoort était atteinte d’une tétraplégie progressive à cause d’une maladie rare. Elle ne pouvait donc plus faire usage de ses jambes.

Toute son adolescente a ainsi été rythmée par des rendez-vous médicaux. C’est en 2016, avant les Jeux de Rio, qu’elle avait annoncé à la presse avoir entamé les démarches pour recourir à une euthanasie.

Basket en fauteuil roulant, natation, triathlon, paratriathlon, char à voile, athlètisme… l’athlète paralympique a pratiqué un certain nombre de sports durant sa carrière. En 2007, Marieke Vervoort a même réalisé un de ses rêves enparticipant à l’Ironman d’H

Source : https://www.closermag.fr

Publié le
Catégorisé comme Divers
%d blogueurs aiment cette page :