Crise des gilets jaunes [Direct] : pourquoi la manif à Paris fait peur à Macron

GILETS JAUNES – Emmanuel Macron s’exprimera en début de semaine prochaine, après les manifestations des gilets jaunes du week-end. A Paris et dans d’autres communes, la crainte de très violents débordements est de plus en plus vive.

Crise des gilets jaunes [Direct] : pourquoi la manif à Paris fait peur à Macron

p
p

Crise des gilets jaunes [Direct] : pourquoi la manif à Paris fait peur à MacronGILETS JAUNES – Emmanuel Macron s’exprimera en début de semaine prochaine, après les manifestations des gilets jaunes du week-end. A Paris et dans d’autres communes, la crainte de très violents débordements est de plus en plus vive.

L’ESSENTIEL

  • Emmanuel Macron s’exprimera en début de semaine prochaine. Le chef de l’Etat, dont la popularité est en chute libre selon les derniers sondages, souhaiterait ne pas prendre le risque d’attiser davantage la colère des gilets jaunes avant la manifestation à Paris.
  • De nombreux blocages de gilets jaunesdevraient avoir lieu en province ce samedi.
  • L’exécutif s’inquiète d’une flambée de violences ce samedi 8 décembre à Paris. Des informations remontées à l’Elysée par les renseignements font craindre des velléités d’en découdre avec les forces de l’ordre. La présidence craint des tentatives d’insurrection et redoute des émeutes. 89 000 agents des forces de l’ordre vont être déployés, dont 8 000 à Paris, des véhicules blindés de la gendarmerie seront déployés.
  • Des engins explosifs ont été découverts à Montauban sur un campement de gilets jaunes vendredi.
  • La préfecture a appelé les commerçants situés sur les Champs-Elysées et dans les secteurs avoisinants à ne pas ouvrir leurs magasins.
  • Le collectif des « gilets jaunes libres » appelle les Français à ne pas manifester à Paris samedi 8 décembre, dénonçant « un traquenard » du gouvernement.
  • A la tête de l’Etat, les crispations sont manifestes. De nombreux observateurs considèrent que cette manière de gérer la crise des gilets jaunes pourrait aboutir à un remaniement in fine, avec le départ du Premier ministre. « S’il y a dix morts ce week-end, il n’est pas sûr qu’on puisse garder le ministre de l’Intérieur », a confié au Figaro un proche du président.

Crise des gilets jaunes [Direct] : pourquoi la manif à Paris fait peur à Macron

p
p

Crise des gilets jaunes [Direct] : pourquoi la manif à Paris fait peur à MacronGILETS JAUNES – Emmanuel Macron s’exprimera en début de semaine prochaine, après les manifestations des gilets jaunes du week-end. A Paris et dans d’autres communes, la crainte de très violents débordements est de plus en plus vive.

L’ESSENTIEL

  • Emmanuel Macron s’exprimera en début de semaine prochaine. Le chef de l’Etat, dont la popularité est en chute libre selon les derniers sondages, souhaiterait ne pas prendre le risque d’attiser davantage la colère des gilets jaunes avant la manifestation à Paris.
  • De nombreux blocages de gilets jaunesdevraient avoir lieu en province ce samedi.
  • L’exécutif s’inquiète d’une flambée de violences ce samedi 8 décembre à Paris. Des informations remontées à l’Elysée par les renseignements font craindre des velléités d’en découdre avec les forces de l’ordre. La présidence craint des tentatives d’insurrection et redoute des émeutes. 89 000 agents des forces de l’ordre vont être déployés, dont 8 000 à Paris, des véhicules blindés de la gendarmerie seront déployés.
  • Des engins explosifs ont été découverts à Montauban sur un campement de gilets jaunes vendredi.
  • La préfecture a appelé les commerçants situés sur les Champs-Elysées et dans les secteurs avoisinants à ne pas ouvrir leurs magasins.
  • Le collectif des « gilets jaunes libres » appelle les Français à ne pas manifester à Paris samedi 8 décembre, dénonçant « un traquenard » du gouvernement.
  • A la tête de l’Etat, les crispations sont manifestes. De nombreux observateurs considèrent que cette manière de gérer la crise des gilets jaunes pourrait aboutir à un remaniement in fine, avec le départ du Premier ministre. « S’il y a dix morts ce week-end, il n’est pas sûr qu’on puisse garder le ministre de l’Intérieur », a confié au Figaro un proche du président.

EN DIRECT

 Recevoir nos alertes live !

22:15 – Jacline Mouraud : « On attend la parole du Président »

« On attend la parole du Président maintenant », a déclaré Jacline Mouraud, membre des gilets jaunes libres, qui a rencontré Édouard Philippe ce soir. « Il a reconnu qu’il y a eu des erreurs. Là on est dans une urgence, il a pris en compte tout ce qu’on a fait remonter et on verra le résultat la semaine prochaine », a-t-elle conclu.

Vidéo intégrée

BFMTV

@BFMTV

La porte-parole des gilets jaunes libres Jacline Mouraud « attend la parole du Président maintenant »

56 personnes parlent à ce sujet

22:10 – « La République est dans les mains de monsieur Macron », déclare le porte-parole des gilets jaunes libres

« La République est dans les mains de monsieur Macron », a déclaré Christophe Chalençon, porte-parole des gilets jaunes libres suite à la réunion que son mouvement a eue avec le Premier ministre, ce soir. « Je pense que nous vivons un moment historique (…) J’espère qu’Emmanuel Macron va parler au peuple comme un père, avec amour et respect et qu’il prendra des décisions fortes qui feront que le peuple ne se retrouvera plus dans la rue », poursuit-il.

21:45 – Des restrictions de circulation à Paris

La préfecture de police de Paris annonce, ce soir dans un communiqué, des « restrictions de circulation » demain dans la capitale. Des périmètres de « restriction » ou de « déviation » ont été délimités dans le centre de la capitale : dès le matin (7h ou « plus tôt si les circonstances l’exigent ») dans le secteur Concorde-Tuileries-Louvre et une partie du VIIe arrondissement. Une mesure qui débutera à partir de 12h de la place de la République à la place de la Nation.

21:28 – Emmanuel Macron à la rencontre des forces de l’ordre

Le président de la République, Emmanuel Macron, s’est rendu ce soir au fort de Nogent-sur-Marne (Val-de-Marne) afin de rencontrer un escadron de gendarmerie mobile (EGM 42/2) qui sera présent demain lors des opérations de maintien de l’ordre à Paris aux Champs-Elysées. Habituellement stationnés à Guéret (Nouvelle-Aquitaine), les membres de cet escadron étaient déjà mobilisés la semaine dernière. Emmanuel Macron a prononcé quelques mots d’encouragement et de remerciement pour leur engagement, en présence du ministre de l’Intérieur et du directeur général de la gendarmerie nationale, puis a salué individuellement les membres de l’escadron.

21:04 – Jacline Mouraud : « On vient là avec un drapeau blanc »

« On vient là avec un drapeau blanc. Ce n’est pas la dernière chance, mais presque », a déclaré à Franceinfo Jacqueline Mouraud, l’une des « gilets jaunes » reçus ce vendredi soir par le Premier ministre Édouard Philippe à son arrivée à Matignon en compagnie de six autres personnes. »On n’est pas contre les choses, on veut construire avec eux », assure Jacqueline Mouraud. « On est à la veille de quelque chose d’explosif. Je pense qu’il est un peu tard pour négocier des choses concrètes. Jacqueline Mouraud affirme que si le gouvernement avait annoncé dans la journée « peut-être 200 euros de plus sur un SMIC, peut-être que cela aurait calmé les choses ».

20:43 – Sondage : deux tiers des Français soutiennent les « gilets jaunes »

68 % des Français soutiennent la mobilisation des « gilets jaunes » à la veille de son « acte IV » samedi, selon un sondage OpinionWay pour LCI publié vendredi, réalisé en ligne les 5 et 6 décembre auprès d’un échantillon de 1 005 personnes. Ce chiffre est stable par rapport à l’enquête de la semaine dernière. Seulement 20 % des sympathisants de La République en marche soutiennent les « gilets jaunes ».

20:24 – Plusieurs stations de métro fermées samedi à Paris

À Paris, 36 stations de métro et de RER du centre de Paris seront fermées à partir de 5 h 30 samedi par la RATP à la demande de la préfecture de police de Paris dans les secteurs suivants :
Invalides
Champs-Elysées
Concorde
Porte-Maillot
Trocadéro
Assemblée-Nationale
Opéra
Bastille
Hôtel-de-Ville
République.
Seulement les lignes des RER A et C subissent quelques fermetures. 56 lignes de bus sont touchées (déviées ou non exploitées) par les manifestations des gilets jaunes.

20:07 – À quoi servent les véhicules blindés de la gendarmerie, qui seront utilisés samedi à Paris ?

Les « VBRG », véhicules blindés à roue de la gendarmerie, font partie de l’arsenal du maintien de l’ordre français depuis 1975. Cet engin bleu à quatre roues motrices « protège des tirs d’armes légères d’infanterie à 100 mètres », selon le site du ministère des Armées. Selon le Premier ministre Édouard Philippe, ils seront utilisés samedi 8 décembre à Paris. Ce blindé « possède des équipements lui permettant le contre-tir sous tourelle, le tir de grenades lacrymogènes sous tourelle, la diffusion de gaz lacrymogène », indique également le site. Certaines versions sont équipées d’une lame qui permet de dégager les axes de circulation d’éventuels obstacles et barricades. Ils avaient également été engagés lors des émeutes dans les banlieues en 2005. Ce type de blindés a également été engagé « en opérations interarmées au Kosovo » pour du maintien de l’ordre et pour des « évacuations de ressortissants » en Côte-d’Ivoire, précise le site du ministère des Armées.

19:42 – Le CSA et le ministre de la Culture appelent à la « responsabilité » des médias

Le CSA et le ministre de la Culture en charge des médias Franck Riester en ont appelé vendredi à la « responsabilité » des médias à la veille d’une nouvelle journée de mobilisation des « gilets jaunes », en insistant sur la nécessaire vérification des informations diffusées. « À la veille d’une journée particulièrement difficile pour le pays tout entier », le Conseil supérieur de l’audiovisuel en appelle dans un communiqué « à la responsabilité, lourde et complexe, des médias audiovisuels ». De plus, le CSA a reçu ces derniers jours une centaine de saisines concernant les « gilets jaunes », notamment sur l’équilibre entre les différents points de vue.

19:24 – Tous les établissements scolaires parisiens fermés ce samedi

Selon Franceinfo, qui cite l’Académie de Paris et le ministère de l’Éducation, tous les établissements scolaires parisiens (écoles, collèges et lycées) qui devaient être ouverts ce samedi seront fermés pour des raisons de sécurité.

19:08 – Un « dispositif de vigilance renforcé » dans les hôpitaux parisiens

Les hôpitaux parisiens ont mis en place « un dispositif de vigilance renforcé », avec « des renforts médicaux et non médicaux » à la veille d’une journée qui pourrait être le théâtre de nouvelles violences dans la capitale, a annoncé vendredi l’AP-HP, relate l’AFP. L’organisation a prévu des « renforts médicaux et non médicaux » dans « les principaux sites d’urgences », et des « capacités hospitalières supplémentaires » en cas de « surcroît d’activité lié à la situation ». Près de 160 blessés avaient été pris en charge par les hôpitaux parisiens le weekend dernier.

18:48 – Plusieurs grands magasins parisiens rideau baissé pour samedi

Les groupes Galeries Lafayette et Printemps ainsi que le BHV Marais et les différentes enseignes du groupe Printemps garderont leur rideau baissé « par précaution », relate l’AFP. Il s’agit de quatre magasins Printemps (Haussmann, Louvre, Nation, Italie) et quatre enseignes Citadium (Caumartin, Champs-Élysées, Beaubourg et Nation), et des Galeries Lafayette des secteurs des Champs-Élysées et de l’Opéra, mais aussi de Montparnasse et Nation qui resteront fermés samedi 8 décembre, par mesure de précaution. Ces magasins devraient rouvrir dimanche.

18:37 – La Tour Eiffel fermée ce samedi

La Société d’exploitation de la Tour Eiffel a décidé de ne pas ouvrir le site au public samedi 8 décembre. Dans un communiqué, l’entreprise indique que les événements qui se profilent dans la capitale avec la manifestation des gilets jaunes « ne permettent pas d’accueillir les visiteurs dans de bonnes conditions ».

18:11 – Déplacements compliqués ce samedi à Paris

Alors que se profile une journée de manifestations très intense à Paris ce samedi, il sera compliqué de se déplacer dans la capitale. Une vingtaine de stations ne seront pas desservies, beaucoup de stations Vélib seront fermées, tout comme les services de locations de scooters ou encore, certains qu’en partie, services de locations de trottinette électriques.

17:45 – Les commerçants du secteur des Champs Elysées appelés à fermer leurs magasins

La préfecture de police de Paris demande à tous les commerçants ayant une boutique sur les Champs-Elysées ou dans les rues avoisinantes de « fermer les portes et accès » de leur magasin ce samedi 8 décembre « mais aussi à sensibiliser leurs personnels sur les risques encourus ». Un communiqué a été transmis à l’AFP pour en informer le plus grand nombre.

17:28 – A l’Elysée, « tout le monde a peur » des débordements des gilets jaunes à Paris

A l’Elysée, il semblerait que l’on redoute fortement la nouvelle manifestation des gilets jaunes demain. Les collaborateurs des ministères auraient reçu l’ordre de ne pas se rendre sur leur lieu de travail ce samedi. « Tout le monde a peur. Peur pour la stabilité des institutions, pour la continuité de l’Etat, pour les Français, pour nos vies, pour la France », a confié, à Valeurs Actuelles, une source proche de la présidence de la République. L’hebdomadaire ajoute que certains ministres ont annulé leurs déplacements prévus demain.

17:17 – Emmanuel Macron « très marqué par ce qu’il a vu au Puy-en-Velay »

Comment comprendre le silence et la distance du chef de l’Etat en cette période de crise des gilets jaunes ? Emmanuel Macron semble vouloir prendre du recul sur l’événement, il consulterait énormément de conseillers pour bien prendre la mesure de la colère des gilets jaunes. Un intime du président confie à BFMTV que le chef de l’Etat a été surpris par la violence avec laquelle les autorités ont été ciblés samedi dernier : « Il a été très marqué par ce qu’il a vu au Puy-en-Velay, la préfecture incendiée et les casseurs qui empêchent les pompiers d’intervenir ». Lorsqu’il s’est rendu sur place, lors d’un déplacement non annoncé, le président a été hué par plusieurs individus, aux cris de « Macron démission ! »

17:14 – La grande concertation sur les gilets jaunes crée des remous entre syndicats et patronat

Le gouvernement a réuni ce vendredi les principales organisations patronales et syndicales – à l’exception de la CGT qui a refusé de venir – pour une grande consultation. Celle-ci a été organisée pour apporter des solutions concrètes à la crise des gilets jaunes. La ministre du Travail, Muriel Pénicaud, a fait estimé que « chacun a pu faire des propositions de court terme et de long terme dans cette grande négociation qui s’ouvre ». Reste qu’aucun compromis ne semble avoir été trouvé. Le principe d’une prime exceptionnelle volontaire versée par les entreprises ne satisfait pas les syndicats.

17:07 – Le gilet jaune Eric Drouet perquisitionné chez lui

Pour avoir déclaré publiquement qu’il allait « entrer dans l’Elysée » s’il parvenait à approcher du palais présidentiel, le médiatique porte-parole Eric Drouet fait l’objet d’une enquête judiciaire. Dans le cadre de celle-ci, une perquisition a été menée à son domicile ce vendredi, a-t-il fait savoir à BFMTV. Il a par ailleurs précisé que son épouse avait été auditionné et qu’il serait lui interrogé ce samedi dans le cadre de cette enquête.

16:56 – L’appel solennel de la maire de Paris aux gilets jaunes

Anne Hidalgo a adressé un message aux gilets jaunes ce vendredi à la mi-journée : « La violence est contraire aux valeurs de notre République. Samedi, prenez soin de Paris », a-t-elle dit, s’adressant aussi à tous les habitants de la capitale : « Nous sommes unis à vos côtés dans ces moments de vives inquiétudes. Je vous invite à faire preuve de prudence, de sérénité et de sang froid. Votre sécurité est la priorité absolue ». La maire de Paris a fait savoir que des mesures exceptionnelles avaient été prises : une cellule de crise ouverte toute la journée, les bâtiments municipaux fermés, les marchés de la capitale annulés, 2000 éléments de mobiliers urbains retirés, 158 stations Vélib’ fermées.

Source : https://www.lci.fr/social/en-direct-gilets-jaunes-emmanuel-macron-s-exprimera-en-debut-de-semaine-prochaine-2103673.html

Crédit photo : capture d’écran

%d blogueurs aiment cette page :