Pour François Bayrou, on ne peut pas gouverner contre le peuple.

François Bayrou a donné son sentiment à propos du mouvement des « gilets jaunes », exhortant le gouvernement à entendre la colère des manifestants.

Il y a une question : c’est qu’à un moment, on ne peut pas gouverner contre le peuple et il faut, de ce point de vue-là, ne pas ajouter des charges aux charges », a déclaré le patron du MoDem sur Europe 1 le 30 novembre.

Une mise en garde adressée au gouvernement dont François Bayrou estime qu’il n’a pour l’instant pas apporté les réponses suffisantes pour apaiser la colère des manifestants.

Selon le maire de Pau, l’exécutif doit mieux évaluer la capacité de la population à accepter les décisions qu’il prend.

Je ne crois pas aux solutions simples et qui résolvent tout , a ajouté M. Bayrou faisant référence à  un moratoire sur la hausse des taxes sur les carburants au 1er janvier. Une piste qu’il avait lui-même évoquée récemment.

Partenaire de la majorité présidentielle, l’éphémère Garde des Sceaux du gouvernement Philippe I il n’avait occupé le poste que l’espace d’un mois avant de renoncer à sa fonction au moment où Le Canard enchaîné et Franceinfo avaient accusé le MoDem d’avoir mis en place un système d’emplois fictifs au Parlement européen confirme encore une fois qu’il n’hésitera pas à faire entendre sa voix en cas de désaccord.

Selon Le Canard enchaîné, Édouard Philippe se serait d’ailleurs récemment agacé de la liberté de ton de son ancien ministre de la Justice :

Il prétend que le MoDem est dans la majorité et il joue les emmerdeurs, aurait déclaré le Premier ministre.

Mais pour François Bayrou,  la majorité n’est pas un syndicat de défense du pouvoir, elle est l’expression du pays dans ce qu’elle doit avoir de plus authentique .

 

Source : https://m.epochtimes.fr/?p=602006

Crédit photo : capture d’écran

%d blogueurs aiment cette page :