150 km/h sur autoroute: l’incroyable proposition de loi

Le député de l’Oise Olivier Dassault, accompagné de 16 collègues, dépose une proposition de loi visant à relever à 150 km/h la vitesse maxi sur le réseau autoroutier.  A cela s’ajouterait une exemption de retrait de points pour les petits excès commis sur les portions à 130 km/h. On peut toujours rêver.

A la veille de la déferlante de Gilets jaunes à Paris, le député de l’Oise Olivier Dassault rend publique une proposition de loi visant relever la limitation de vitesse à 150 km/h sur les autoroutes, co-signée avec 16 autres députés.

Evoquant les exemples de l’Autriche, qui expérimente les 140 km/h au lieu des 130 sur l’autoroute depuis le 1er août 2018 (sur seulement deux portions, précisons-le), et celui de Allemagne où « toujours aucune limitation n’est prévue » (ces portions illimitées ne représentent en réalité qu’une petite partie du réseau allemand), nos élus évoquent des automobilistes « écœurés de cette chasse constante à la contravention, d’être considérés comme « des tiroirs-caisses », de cette réglementation qui les déresponsabilise avec des décisions moralisatrices. »

Quant aux 80 km/h, ils considèrent que « les seuls résultats chiffrés et connus suite à la limitation de 10 km/h supplémentaire sur les routes secondaires sont l’accélération importante du nombre de flashs, soit deux fois plus qu’avant« .

On flashe gratis!

Et nos parlementaires de proposer d’expérimenter « une augmentation de vitesse à 150 km/h sur les tronçons d’autoroutes d’au moins trois voies et un assouplissement des règles de retrait de points sur les tronçons limités à 130 km/h« .

Concrètement, aucun retrait de points ne s’appliquerait en cas de dépassement inférieur à 20 km/h de la vitesse maximale autorisée sur les portions à deux voies (limitées à 130 kilomètres par heure, donc).

Et cette proposition de s’achever sur une note que l’on qualifiera d’humoristique, avec un Observatoire interministériel de la sécurité routière qui serait chargé de produire un bilan de l’expérimentation après dix-huit mois, à l’image de celui qui a été promis pour les 80 km/h sur le réseau secondaire.

Même si les routières modernes sont taillées pour rouler en sécurité à 150 km/h, même si notre réseau autoroutier est d’une qualité suffisante pour supporter de telles vitesses, et même si on imagine que la mesure susciterait l’approbation d’une grande partie de la population, cette proposition de loi a environ 0,0001% de chances d’aboutir. Et encore, on compte large.

 

 

 

Source : https://www.caradisiac.com/150-km-h-sur-autoroute-l-incroyable-proposition-de-loi-172727.htm

Crédit photo : capture d’écran

%d blogueurs aiment cette page :