Carburants : « Le gros rouleur a encore intérêt à rouler en diesel », dit un vendeur

TÉMOIGNAGES – Selon les concessionnaires, les incitations du gouvernement à opter pour un véhicule plus propre ne sont pas suivies des faits.

Doublement de la prime à la conversion, bonus écologique, hausse de la taxe sur le diesel… Ces encouragements à changer pour un véhicule moins polluant sont-ils suivis des faits ? Selon les concessionnaires, la réponse est simple :pas du tout.
Exemple avec Benjamin, qui tient un négoce multi-marques à Toulouse. Chez lui, les véhicules diesel ne se sont jamais aussi bien vendus. « Pour l’instant, c’est ce que l’on fait de plus. Des Mégane, des 308, du Qasquai, des Tucson… Ça se vend très bien » assure-t-il. Sur les 80 voitures qu’il vend par mois, plus de 60% son des véhicules diesel.Pour ses clients, l’argument reste la consommation. Surtout lorsqu’ils dépassent les 20.000 kilomètres par an. « Certes, les prix ont augmenté, mais au final, si le client prend un véhicule essence, il fera un plein de plus », rappelle le concessionnaire.

Olivier, lui, vend des Ford. Il doit parfois convaincre ses clients que le choix du diesel peut-être très pertinent. « Après explications et en connaissant bien leurs besoins, on peut affirmer que le diesel n’est pas mort », explique le vendeur au micro de RTL.

Source : rtl.fr
Crédit photo : capture d’écran
%d blogueurs aiment cette page :